decoration

Le laboratoire commun FAST-LAB a été inauguré formellement dans les locaux de l’ENSMM le 9 juillet. Une brève introduction a résumé les principaux résultats acquis au cous des premiers 18 mois de travaux, répondant aux attente de la séquence de travail (roadmap) initialement annoncée. Ces résultats incluent le leurrage de GPS et la détection d’une telle attaque, l’analyse du potentiel de transfert par onde très basse fréquence (VLF) dans le contexte de la diversification des sources de transfert de temps en restant compatible avec une implémentation embarquée à faibles ressources ; documentation et exploitation de l’environnement de développement CPU/FPGA OscImpDigital et en particulier pour démontrer la phase d’acquisition de GPS sur PlutoSDR ; et finalement déploiement de l’infrastructure White Rabbit en vue d’établir ses performances et leur compatibilité avec des applications de RADAR et synthèse de fréquence distribués ainsi que la sécurité du protocole associé.

Sur le web (lette innovation du CNRS) : https://www.cnrs.fr/lettre-innovation/actus.php?numero=605

Dans le journal local de l’Est Républicain (catastrophique, presque drole par ses incohérences) : https://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2019/07/10/garantir-une-datation-precise-pour-securiser-les-donnees


Auteur : | Date : 13/07/2019